Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 21:17

Cher Amis, Chers Camarades,

D'ordinaire, à notre Fête de la Rose, je prends la parole pour 35 à 40 minutes, davantage même parfois !

Aujourd'hui, exceptionnellement, parce que moi je suis un député de gauche fier de lui, un député qui le soutient de toutes mes forces, parce qu'il est mon ami et qu'à un ami on n'hésite pas à donner, parce qu'il est là, bien là, et qu'il nous fait un grand honneur, à nous la section ouvrière, à nous les militants, à nous les élus, à nous les wattrelosiens, à nous le Nord, d'être ici cet après-midi avec nous, je vous propose de donner mon temps de parole à Manuel Valls, notre Premier Ministre !

Enfin, quand je dis donner mon temps de parole, pas tout quand même !

Car j'ai 2, 3 choses que je voudrais rapidement vous dire.

Vous le savez Chers Amis, Chers Camarades, il y a quelques mois, j'ai failli vous quitter  ! L'épreuve fut dure pour moi, mais j'ai combattu, et j'ai survécu ! Cela me donne maintenant une force, une envie de vivre qui ne s'arrête plus aux détails, mais qui sait se concentrer sur l'essentiel !

L'essentiel dans le contexte politique du moment, ce sont, à mes yeux, 3 messages forts que je veux rapidement vous passer ce midi !

Ø Le 1er message, c'est que l'essentiel aujourd'hui, pour une femme ou un homme de gauche, c'est de ne pas se tromper de combat, ni d'ennemis !

Avec François Hollande, la gauche gouverne maintenant notre pays depuis 4 ans, elle a une majorité à l'Assemblée nationale qui doit logiquement le soutenir, et un parti majoritaire qui doit logiquement soutenir la majorité !

Or quand je vois toute l'énergie que peuvent déployer le Front de gauche, une partie des écolos, une partie des socialistes eux-mêmes, à taper sur le Gouvernement socialiste de leur pays, j'ai mal à ma gauche ! Car enfin, pendant qu'ils font ça, les Français s'y perdent, et la droite et le FN sont heureux de prospérer ! Quand on est de gauche, c'est sur la droite et l'extrême-droite qu'il faut concentrer ses coups, pas sur son Gouvernement, qui fait un boulot difficile !

Quand on est de gauche, comment peut-on ne pas voir qu'affaiblir au Parlement ou dans les urnes le Gouvernement socialiste, c'est faire gagner la droite ou le FN dans les élections présentes ou à venir ?

Et quand on est de gauche, ne voit-on pas qu'à critiquer et rejeter la politique équilibrée que mènent François Hollande et Manuel Valls, on prépare la France  à revoir Sarkozy, ou pis à tenter le cataclysme Le Pen !

Les ennemis du progrès social, du monde ouvrier, ce sont eux ! Pas nous !

A ces camarades de gauche, je leur dis : lisez les programmes des candidats de droite à la primaire ! Fonctionnaires, voyez les 350.000 suppressions de postes annoncés par Sarkozy ; policiers, souvenez-vous des 13.000 suppressions de postes sous la droite ! Citoyens, voyez la promesse de retraite à plus de 65 ans ou les 150 Mds€ d'économies de dépenses ! Gens du Nord, voyez déjà les coupes sociales que fait le Conseil Départemental du Nord depuis qu'il a basculé à droite !

Bon sang, il faut que la gauche en France réagisse !

Moi, homme du Nord, fils d'ouvriers, et qui gère ici à Wattrelos une ville d'histoire ouvrière et socialiste depuis 1912, je préférerai toujours François Hollande à l'Elysée que Sarkozy ou Le Pen ! Et je préférerai toujours Manuel Valls à Matignon que Fillon ou Philizzot  !

Oui, je préférerai toujours faire gérer la France par la Gauche que par la Droite ou l'Extrême-droite !

Oui, il faut que la gauche se ressaisisse !

Et qu'elle se rassemble ! Les élections approchent, et ici dans le Nord Pas de Calais nous ne souffrons que trop d'une gauche divisée ! Les régionales n'auraient-elles donc pas suffi à certains ? Les partielles ne sont-elles pas claires ?

L'heure n'est pas à l'hésitation ! Deux réalités s'imposent :

- quand la gauche part divisée à l'élection, elle se fracture sur le mur du second tour ;

- pour la prochaine élection présidentielle, le rassemblement autour de François Hollande, s'il est candidat, un Président de la République qui a fait face avec courage aux pires drames de notre histoire contemporaine, est la meilleure, la seule chance de l'emporter pour la gauche !

Ni Mélenchon, ni Taubira, ni Montebourg,… et j'arrêterai là la liste, ne sont en situation de rassembler une majorité de Français ! Pourquoi,  à gauche, faire semblant de le croire, si ce n'est pour condamner la gauche à perdre, et faire gagner la droite !

Non, non et non à la politique du pire ! Moi je m'y refuse ! 

Il y a danger de mort pour la gauche si elle ne se rassemble pas clairement autour de François Hollande !

> Mon second message, essentiel, est pour les socialistes.

Et vous dire que j'en ai marre des socialistes ronchons, aigris, grognons, marre des socialistes frondeurs ! Moi je suis fier de mon Premier Ministre, et du Président pour qui j'ai voté !

Car la politique, ce n'est pas de promettre des illusions ! Je n'ai pas été élu pour faire attendre le grand soir : je l'ai été pour qu'il y ait des changements, pour que la France gagne en force, en compétitivité, recrée des emplois, cesse de s'enfoncer dans les déficits comme sous la droite !

J'ai été élu pour qu'en France ceux qui souffrent puissent espérer, et connaître des petits matins plus agréables !

Certains, certaines veulent se draper dans les vertus de je ne sais quelle fidélité à je ne sais quelles valeurs ! Mais de quel droit, et au nom de qui ?

Le suffrage universel a élu François Hollande.

Pour les socialistes, dans le Nord comme ailleurs, la question ce n'est pas de savoir si c'est Aubry ou Valls qui doit être Premier Ministre, le Président a tranché : le Premier Ministre s'appelle Manuel Valls ! Et le premier devoir d'un socialiste c'est donc de tout faire pour qu'il réussisse !

Chers amis, Chers camarades, jamais je n'admettrai que mon camp préfère donner le pouvoir à la Droite plutôt que de permettre à la gauche réaliste, sérieuse et responsable, de gouverner !

Il n'y a pas des socialistes plus socialistes que d'autres ! Il y a des socialistes qui gouvernent, et si des socialistes affaiblissent le gouvernement, ils prennent la responsabilité de faire battre les socialistes, tous les socialistes !

Car il n'y a pas de salut pour des socialistes sans la réussite du gouvernement socialiste.

Et j'aimerai bien qu'on parle davantage que, depuis 2012 :

 - les déficits de l'Etat et du commerce extérieur se sont réduits,

 - le système de retraite est équilibré,

 - le déficit de la Sécu a diminué de moitié,

 - le secteur marchand recrée des emplois,

 - dans nos écoles on ouvre des classes,

 - il y a dans les écoles de police 10 fois plus d'élèves policiers que sous Sarkozy, 

 - on a créé le compte pénibilité, ou le tiers payant, 

 - la lutte contre la fraude fiscale a été renforcée, alors qu'avant la Droite faisait des cadeaux fiscaux aux plus riches et appauvrissait l'Etat qui, lui, finance les services publics des plus modestes !

Oui, j'aimerais bien qu'on dise, qu'on reconnaisse que la France a changé dans le bon sens, que la justice sociale a progressé, et que dans une Europe secouée comme jamais par des crises politiques et économiques, la France tient sa place et défend la croissance et l'emploi.

Ø Enfin, mon 3ème message sera pour un ami.

Soyons francs, je suis heureux d'être avec vous aujourd'hui, entre amis. De saluer Martine Filleul, mon copain et ministre Patrick Kanner, mes collègues députés Bernard Roman, Yves Durand, ou maires comme Bernard Haesebroeck, et d'apprécier le retour à Wattrelos du sénateur Vandierendonck venu saluer son député préféré !

Mais je goute surtout l'honneur de la présence d'un ami à qui je suis fidèle, et qui me l'est aussi y compris dans les moments les plus difficiles, Manuel Valls ! Jamais Manuel tu ne m'as manqué, toi !

Et Chers Amis et Camarades, je vais vous faire une confidence !

Quand il y a quelques mois, quand je me battais contre la mort, outre mes très proches, il y a un homme qui, malgré ses charges, lourdes, malgré ses fonctions, éminentes, n'a jamais cessé de prendre de mes nouvelles, de téléphoner, d'envoyer des sms à toute heure du jour et de la nuit ! Et Chers Amis, quand vous êtes dans la douleur, quand vous avez des perfusions partout, quand des infirmières sont en train de vous soigner, que votre téléphone sonne, que vous décrochez,et que c'est le Premier Ministre de la France qui vous appelle, croyez-moi vous vous sentez ragaillardi, plus fort, surpris mais heureux d'une telle humanité, d'une telle amitié, d'une telle fidélité !

Et vous vous dites, comme je me suis dit : Oui, ce mec est un type bien ! C'est un homme bien ! Et je suis fier que mon pays ait un Premier Ministre comme lui !

Oui, je suis fier de Manuel Valls, qui fait un énorme travail à Matignon, qui fera tout pour faire gagner la France, et qui est un homme de cœur comme j'en ai  connu rarement !

 

Aussi, pour conclure, et en remerciant toutes celles et tous ceux qui ont rendu possible cette belle fête, je veux vous dire ma conviction qu'il n'y a pas d'avenir au pouvoir pour la gauche sans la réussite de Manuel Valls ! Alors, amis socialistes, femmes et hommes de progrès, aidons-le ! Moi, soyez-en sûrs, j'y mettrai toutes mes forces, pour aujourd'hui et pour demain !

Partager cet article

Repost0

commentaires